FORUMAQUA .FREE.FR Discus est transféré sur forumaqua, le forum aquariophile.


Celui-ci s'est retrouvé dans les méandres inextricables des domaines perdus mais le fondateur du Portail d'aquariophilie a repris les choses depuis le 10 février 2013 : pour les discus, c'est mieux ainsi.

N'oubliez pas : le manuel marin pour débutants à l'attention des aquariophiles marins novices.

Un écosystème simplifié en aquascaping pour plantes aquarium en eau douce est une théorie des successions écologiques du milieu nu jusqu'à un stade de diversité maximal, ou climax, explique très bien la formation des forêts primaires à partir d'un désert sur 1000 ans. Dans les écosystèmes aquatiques (souvent plus perturbés, enclins au comblement, etc,) la nature atteint plus rapidement ses limites avec des états appelés paraclimax ou subclimax. La conséquence se constate facilement sur les photos de milieux naturels : il y a souvent moins de cinq espèces de plantes réellement aquatiques au même endroit là où vivent nos poissons.

C'est très différent des splendides collections botaniques que nous pouvons monter dans nos aquariums. Gardons à l'esprit pourtant que l'écosystème simplifié, c'est notre aquarium! Même une simple mare forestière peut compter sur le meilleur filtre du monde : la forêt elle-même. Si on prend le temps d'y réfléchir, densifier et diversifier nos plantations reste un calcul payant afin de préserver l'équilibre biologique du bac, via évidemment, des bactéries, et le cas échéant, briser la vue des poissons, abriter des alevins, etc. Et pour cela, il n'y a même pas besoin de connaître ce que vaut, comme le disent les anglais, GoldFish. Il n'y a même pas besoin d'un oursin en aquarium récifal pour créer le piquant d'un tel écosystème! Et même les coraux mous n'ont rien à faire dans un tel biotope.

Ainsi, il existe des délais d'enrichissement progressif de la plantation. On démarre avec des plantes très simples qu'on laisse prospérer, puis on essaie d'enrichir la diversité de la plantation. Ces premières plantes testent les conditions de lumière et de nutrition puisque certaines plantes peuvent pousser jusqu'à 30 cm par semaine dans de bonnes conditions. ll ne faut donc pas hésiter à tailler en ôtant les vieilles portions. On peut d'ailleurs déjà compléter le peuplement avec de la mousse de java dans les zones plus sombres. Sa physiologie de mousse exploite des ressources minérales différentes. A ce stade, on commence déjà à diversifier.

Nouveauté exceptionnelle, un bénitier découvert en mer Rouge; il s'appelle Tridacna costata, mais on ne le trouvera probablement jamais dans le moindre aquarium, fut-il de qualité récifale. A propos, le discus, sélève en aquarium d'eau douce.
A lire : De nouvelles et récentes informations (fin 2006) viennent boulverser un ordre, finalement assez bien établi, avec la possible création d'une 3ème espèce de Discus : Symphosydon tarzoo. Je cite :
"L'espèce de discus de l'ouest du bassin amazonien, bien connue des aquariophiles sous le nom de Discus Téfé -de son lieu d'origine-, est désormais distincte sous la nouvelle appellation de Symphysodon tarzoo. Elle rejoint donc les deux autres espèces reconnues, Symphysodon discus et Symphysodon aequifasciatus. Décrit par JS Ready, EJG Ferreira et SO Kullander, le Symphysodon tarzoo se distingue des 2 autres espèces notamment par la présence de points rouges sur la nageoire anale et sur le corps." Mais ce type de discussion sur les discus peut avoir lieu dans des forums d'aquariophilie.